Sinogastronomie

Je viens de terminer la lecture délectable du recueil de nouvelles Un général à la retraite, de l’écrivain vietnamien contemporain de tout premier plan qu’est Nguyên Hui Thiêp (recueil réédité par les éditions de L’Aube en 2015, ISBN : 978-2-8159-1123-8, traduction très fluide de Kim Lefèvre). La troisième nouvelle de ce recueil, intitulée « La dernière goutte de sang », narre l’histoire d’une famille qui, après une apogée éphémère, finit par s’éteindre. Le plus grand souhait du patriarche, boucher de son état, est de voir l’un de ses descendants réussir brillamment les examens du mandarinat. Pour ce faire, il conduit l’un de ses petits-fils, doté d’une intelligence peu commune, auprès d’un lettré de renom. L’artisan, avant de prendre la décision de confier ou non le chérubin à ce maître, s’enquiert de ce qu’est la littérature. Le maître se met en devoir d’expliquer au grand-père ce qu’est la science des lettres, et le…

View original post 234 mots de plus

Publicités