Sinogastronomie

Je sais que je retournerai un jour à Nha Trang, sur la côte vietnamienne, à environ 450 kilomètres au nord de Ho Chi Ming Ville (l’ancienne Saigon de la Cochinchine coloniale) ! Pourquoi ? Tout simplement parce, sur les conseils d’un Vietnamien aussi gourmand que moi rencontré par hasard sur la plage, je suis allé déguster au restaurant Huong un bol de bouillie de riz aux fruits de mer et au corail d’oursin qui m’a laissé un souvenir dont l’évocation provoque instantanément la surexcitation incontrôlable de mes glandes salivaires.
En soi, la bouillie de riz, espèce de soupe de riz assez épaisse qui peut être simplissime (simplement du riz ou de l’eau), ou au contraire se présenter sous la forme d’un plat des plus élaborés (voir par exemple la bouillie de riz aux ingrédients variés, présentée ici sur Sinogastronomie, ou encore la bouillie de riz au pigeon, dont j’ai déjà parlé ici

View original post 309 mots de plus

Publicités